segunda-feira, 28 de setembro de 2015

Poemas de Germano Xavier em Francês (Parte XXVI)

*
Por Germano Xavier

"tradução livre"


Feridas feridas

Blessures blessées

dans l’immensité du quotidien
(les jours se succèdent sans nous consulter),
et quelque chose nous empêche de devenir poussière :
des rumeurs permanentes dans notre corps
(seul l’amour affronte la mort de l’âme).

les pieds s’acheminent vers l’incertain,
le cœur vers l’unique destin connu,
l’amour est la grâce d’être simple et
le privilège des larmes se nie aux êtres faibles.

l’amour ne sort pas indemne
(il guérit nos blessures
alors que l’amour lui-même est blessé par les chagrins).

en regardant l’horizon la peur est toujours là.
nous résistons (allons-nous fêter la résistance ?)
et nous chavirons dans nos rêves.
les yeux fatigués nous empêchent de voir
la fleur tombée sur l’asphalte au coin de la rue
le texte est le même dans la bouche des morts
le verbe nous remplit d’espoir
(serait-il « le plus sordide des sentiments ?»).

nous vaguons parmi de sains vertiges.
l’âme ne demande que du pain
les yeux ne veulent que le ciel,
les épaules cherchent à se coucher par terre
(par le courrier : des nuages de papier).
finalement la pluie tombe sans arrêt :
c’est l’amour qui demande pardon.


* Imagem: http://www.deviantart.com/art/City-of-Dreamers-II-337550488

Nenhum comentário: