sábado, 2 de setembro de 2017

Poemas de Germano Xavier em Francês (Parte LXXXIV)



Por Germano Xavier

"tradução livre"



Sexta-feira, 13 de janeiro de 2017
Circulares

Circulaires
#1


Le Jour de l’an il a fait chaud.
J’ai écouté la voix de Dieu dans mon silence,
Le silence lui-même, était le seul à m’écouter.
J’en ai déduit que quelque chose d’étrange se passe :
Serait-ce mes ouïes ou la voix de Dieu ?

Je suis sorti pour courir
(courir c’est scier le temps avec son corps
Et rester intègre et entier, après tout, après coup)
J’ai vu des cerfs-volants lancés dans le ciel,
À l’autre bout les mains des gamins.
J’ai lu un livre ahurissant de la femme qui extrapole l’humanité
(Clarice n’éclaire point, elle détone le calme).
J’ai senti une caresse dans l’âme, qui avait l’air familier.
Lorsque j’ai compris qu’elle allait bien, quelque chose s’envolait déjà
J’ai écrit un poème que j’ai gardé pour le passé,
J’ai lu un étonnant «poème-de-la-vie-entière»
«Je suis vivant !» - dis-je alors comblé de joie
J’ai souhaité que l’année s’en aille, vite
Et m’emmène avec elle….vers un endroit proche de moi.
Vers ce chemin qui me prend dans lui, même quand je suis immobile
J’ai fermé les yeux
Et c’est alors que j’ai vu l’éternité.


* Imagem: https://www.deviantart.com/art/Viking-landing-Belmont-Artwork-701734753

Nenhum comentário: