quinta-feira, 14 de dezembro de 2017

Poemas de Germano Xavier em Francês (Parte XCIII)


Por Germano Xavier

"tradução livre"



Estrutura para ungir orvalhos

Une structure pour oindre la rosée

Il y avait de l’or et des grottes là où nous avons creusé,
à l’aide de la poésie, du temps. On s’en est servi
pour lapider l’art de construire la nostalgie,
Quelle quantité de nostalgie pourra-t-on ranger dans un siècle ?
Et les regards ? Et les amours ? Combien de siècles
se tiendront debout dans un regard rêveur, amoureux ?
Et combien d’amours pourra-t-on garder dans un siècle
nostalgique et son regard ? Qu’en est-il de l’amour, oui, de l’amour ?

Et l’homme converti en poésie et en ombre,
L’homme devenu silence
Devenu nuage, autrefois, est devenu pénombre.
L’homme des silences absolus
c’était moi, peut-être.
(Cryptographié en chair vivante).

L’homme, il lui faut juste la mer,
Une mer à lui seul.


* Imagem: https://pixabay.com/pt/mil%C3%A3o-cemit%C3%A9rio-escultura-2698731/

Nenhum comentário: